Les premières fermes flottantes

Floating Farm boit du petit lait

LIEU(x)
Rotterdam, Pays-Bas
article
Coralie Custos-Quatreville
audio
Emile Biraud

Depuis 2019, la première ferme flottante au monde est opérationnelle à Rotterdam. Si la proximité avec les consommateurs, la réduction du temps de transport et des intermédiaires sont les arguments les plus avancés, ce dispositif semble répondre à un défi crucial pour les Pays-Bas : apprendre à vivre sur l’eau.

Le port de Merwehaven a fière allure en cette fin d’automne. L’ancien site portuaire d'environ 100 hectares situé au nord de la Nieuwe Maas fut autrefois l'un des ports les plus dynamiques. Après avoir perdu de sa superbe dans les années 1970, il fait peau neuve en devenant une nouvelle zone bureautique et résidentielle. C’est au milieu des cargos, des grues et des conteneurs que le projet agricole Floating farm a vu le jour en mai 2019. Et c’est bien Ici, sous la nappe phréatique, que les fromages Daslook, très appréciés des Hollandais, reposent dans un climat parfait jusqu'à leur pleine maturation.

Pour faire la lumière sur l'étendue du succès de cette ferme, Peter Van Wingerden, PDG de la Floating Farm Rotterdam, déclare “qu’avec environ 40 vaches dans la ferme, nous sommes capables de produire 320 000 litres de lait cru chaque année. Nous le divisons en lait pasteurisé, yaourt pasteurisé, et nous vendons aussi un peu de lait cru - il est autorisé aux Pays-Bas de le vendre directement de la ferme."

Avec une formation d'ingénieur et une passion pour la production alimentaire durable axée sur la technologie, Van Wingerden dit qu'il "voulait produire des aliments sains à proximité des consommateurs, réduire les longues lignes de transport et les temps entre la production et la consommation, et montrer aux consommateurs de manière transparente et éducative comment produire des aliments sains". Quant à la culture sur l'eau, il explique que le choix de la construction sur l’eau repose sur l’idée pragmatique de l’adaptation au climat. Avec cette solution, quelle que soit la quantité de pluie tombée ou l'élévation du niveau de la mer, nous pourrons toujours produire des aliments sains."

Nous sommes capables de produire 320 000 litres de lait cru chaque année.
Van Wingerden

Un élément clé du processus de conception était également d'avoir un bâtiment modulaire qui serait extrêmement évolutif. Van Wingerden souligne que la structure "peut aller plus profondément sous l'eau et beaucoup plus haut sur l'eau. Nous pouvons la rendre aussi évolutive que nous le souhaitons. Il y a beaucoup d'espace sur l'eau, donc ce n'est pas un problème. Et cela vaut pour de nombreuses villes". En seulement 2 ans depuis le lancement des opérations, l'équipe de Floating Farm a pu "prévenir les pertes alimentaires, réduire le transport des aliments et améliorer la qualité des aliments."

Avec un régime alimentaire circulaire composé de déchets organiques provenant de la ville, les vaches s’adaptent elles-aussi à la géographie. “Par exemple, nos vaches sont nourries de drêches de brasserie provenant de plusieurs brasseries de Rotterdam, de son provenant des moulins à vent de Schiedam, d'herbe provenant des terrains de sport voisins et d'épluchures de pommes de terre provenant d'un transformateur local."

En construisant sur l'eau, nous nous adaptons au climat.
Van Wingerden
Les premières fermes flottantes

En collaboration avec une entreprise de solutions de confort pour le bétail, cette ferme est en mesure d'offrir à ses vaches de meilleures conditions de vie. "Les lits pour les vaches sont faits de matériaux flexibles et solides qui peuvent être ajustés aux souhaits de la vache. En plus de ces lits pour vaches, la ferme utilise également des robots pour la traite automatisée, l'alimentation et le suivi des données sur le troupeau.

Depuis le début de ses activités en 2019, la production est organisée selon deux canaux de vente : premièrement, les clients pouvaient venir directement à la ferme pour acheter leurs produits laitiers, et deuxièmement, l'équipe distribuait à divers restaurants et détaillants à travers les Pays-Bas - plus de 23 boutiques, points de vente et magasins de détail. Suite à la pandémie mondiale, l'équipe a dû s'adapter et créer de nouveaux canaux de distribution.

Après 2022, les projets sont riches et multiples. "L’idée est de reproduire ce modèle avec de la volaille pour produire 2 millions d'œufs par an sur une surface de 2000 mètres carrés. Nous réfléchissons également à produire des légumes où nous produirons des herbes aromatiques et des salades, etc." Par ailleurs, l'équipe est en échange avec d'autres villes, touchées par des problématiques similaires, pour redessiner le rapport à l’alimentation et construire d'autres fermes flottantes.

Le niveau de la mer devrait augmenter de 25 centimètres à 1 mètre d'ici 2100.
Van Wingerden

L’impact positif de l’initiative en chiffres :

Grâce à la superposition des fonctions, les usages sont condensés sur une emprise totale assez restreinte, de 780 m2. Pour éviter d’émettre trop de CO2, la ferme a réduit ses transports. Le lait (800 litres par jour) et les produits transformés ( yaourts et fromage) sont revendus dans les commerces du quartier. Les vertus écoresponsables se prolongent dans la gestion des déchets, utilisés notamment comme engrais naturel pour un stade tout proche. Une deuxième barge flottante recouverte de panneaux photovoltaïques complète depuis peu le dispositif.

Vos commentaires

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique.